Maxime Bondu, L'explorateur, l'atlas et l'aurore

Du 6 avril au 30 mai 2014

Présentée par Claire Migraine / thankyouforcoming


A la manière d'un archéologue, à la fois chercheur, historien, explorateur et conteur, Maxime Bondu cherche à déduire et à affabuler. Lorsque que ce n'est pas un espace précis, ce sont ses découvertes qui sont génératrices de projets. Puisant dans des univers variés, de l'histoire, à la Science Fiction, il questionne l'idée de conquête, de point de vue et de recouvrement. Faisant acte de spéculation à partir de données avérées, dans le présent, le passé ou anticipées dans le futur, le travail de Maxime Bondu, fait de reconstructions et de simulacres, est une invitation à se saisir de cette part d'incertitude irréductible, constitutive de notre réalité.


Du découvreur, Maxime Bondu adopte l'engouement pour l'enquête et la recherche, la méthode de traitement et de passage au crible des données récoltées et, malgré une démarche éminemment empirique, calque une forme de restitution (ou reconstitution) quasi scientifique de ses découvertes.


Invité par thankyouforcoming à penser une présentation de ses oeuvres dans l'environnement domestique de DEL'ART - Art contemporain Côte d'Azur, Maxime Bondu choisit un ensemble d'oeuvres paradigmatiques de son travail : Je meurs d'avoir cru pouvoir vivre seul (2013), Macrotopographic Atlas (2013) et History Of A Pulse (2013).

Créer un espace propice à la fiction, travailler à bâtir, à s'approprier et à intégrer les lieux dans lesquels il intervient sont des positions qui fondent ses recherches.



Je meurs d'avoir cru pouvoir vivre seul (détail), 2013

Mobilier, scenario, pierres, peinture à l'huile



Atlas Macrotopographique, Palais des musées d'art moderne,

Aile ouest, Niveau 1, Alcôve des trois coupoles, 2013

Livre, dessin, verre et acier

Collaboration Armelle Couillet / Clovis Duran



History Of A Pulse, 2013

Impression, tirage pigmentaire, livres et DVDs


Photos de l'exposition :